• 20. Marsolle au-delà de Smuid

    DECOUVERTES (20)

     

     

    MARSOLLE AU-DELA DE SMUID

    Là où nature et histoire se racontent volontiers...

     

    Il est grand temps que je vous emmène en balade. Durant les mois d'hiver, je vous ai égarés dans des tas de très vieux papiers de mémoire. Mais la morte saison s'en est allée et le soleil si généreux me donne des ailes. 


    Comme d'habitude, c'est grâce au train que nous allons rejoindre un tout petit village situé non loin de Saint-Hubert. Il s'agit de Smuid. C'est certain : vous allez rire de ce nom curieux que vous prononcerez en oubliant la dernière lettre... Mais ne vous moquez pas ! Ce petit village est bien calme et si vous voulez oublier les bruits de la ville, c'est assurément là que vous devez vous rendre.


    20. Marsolle au-delà de Smuid


     













     Quelques minutes avant la gare de Libramont...


    20. Marsolle au-delà de Smuid















    Une fois arrivés à la gare de Libramont, nous devons prendre un train en direction de Jemelle... La première gare où nous descendons est celle de Poix-Saint-Hubert.

     

    20. Marsolle au-delà de Smuid


    Mais il faut que je vous fasse une confidence... Je suis déjà venu ici en décembre dernier mais je n'ai pu réaliser cette excursion car la chasse avait volé la quiétude à la forêt... La paix étant revenue dans les massifs forestiers, je vous invite bien amicalement à partager mon petit voyage.

     

    20. Marsolle au-delà de Smuid

    En décembre, il faisait froid et le brouillard avait pris possession du Val-de-Poix...


    Nous allons déjà quitter Poix-Saint-Hubert en accompagnant la Lomme. Aujourd'hui, le printemps radieux annonce le renouveau et ce ne sont pas les canards qui me diront le contraire...

     

    20. Marsolle au-delà de Smuid

     



     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    20. Marsolle au-delà de Smuid

     

    20. Marsolle au-delà de Smuid

     

     

     

     

     

     










     

    20. Marsolle au-delà de Smuid


    Avant d'entamer la montée vers le village de Smuid, un panneau nous donne quelques informations. Nous sommes au lieu-dit 'Pont à Smuid' situé à 320 mètres d'altitude. L'eau qui coule en ces lieux est vive et énergique... De quoi nous donner du punch pour le reste de cette journée agréablement bien ensoleillée...

     

    20. Marsolle au-delà de Smuid












    20. Marsolle au-delà de Smuid












    Le village de Smuid a été créé par les bûcherons d'autrefois et il se situe dans une clairière. Nous y arrivons déjà... 


    20. Marsolle au-delà de Smuid


     
















    C'est d'abord l'église qui nous souhaite la bienvenue... Elle date de 1824 et est dédiée à Sainte Marguerite. Ensuite, c'est un lavoir public qui attire mon regard... Il est vrai que ce type d'édifice n'existe pas dans ma région.


    20. Marsolle au-delà de Smuid


















    20. Marsolle au-delà de Smuid


     










    Arrêtons-nous un instant devant cette petite chapelle construite en 1865... La porte ouverte nous dévoile une foi toujours vivante et une volonté toute ardennaise pour  la communiquer aux visiteurs qui passent par là... Avec tristesse, je pense alors aux nombreuses chapelles de ma région qui, depuis longtemps déjà, sont inaccessibles à cause d'un vandalisme toujours croissant...


    20. Marsolle au-delà de Smuid

    20. Marsolle au-delà de Smuid
















    La nature reprend ainsi peu à peu ses droits. Elle nous offre alors d'innombrables paysages où l'on aime égarer ses soucis quotidiens.  Lâchons donc prise : osons rêver d'immensité et de plénitude...


    20. Marsolle au-delà de Smuid












    20. Marsolle au-delà de Smuid

     

    20. Marsolle au-delà de Smuid

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Savourons pleinement la présence de tous ces arbres grandioses qui restent de précieux jalons dans notre monde rural...


    20. Marsolle au-delà de Smuid

    20. Marsolle au-delà de Smuid
















    Mais déjà, la forêt ardennaise nous tend les bras. Nous allons entrer dans le domaine provincial de Mirwart. Il est agréable de lire sur un panneau que cette forêt est gérée durablement. Un peu d'écologie, cela ne peut nous faire de tort...


    20. Marsolle au-delà de Smuid












    20. Marsolle au-delà de Smuid












    Je ne vous ai pas encore dit pourquoi nous quittions si rapidement le quiet village de Smuid... En fait, je veux rejoindre le village abandonné de Marsolle, situé dans la forêt. J'ai lu dans certains guides qu'il avait été abandonné au XVIème siècle et que l'on pouvait encore y voir quelques murs de pierre. C'est une épidémie de peste qui aurait eu raison des pauvres habitants de ce lieu perdu.


    Cela est bien intéressant et tout cela cadre évidemment avec mes recherches sur les chemins de mémoire. Mais je suis quelque peu dans le doute. Je me pose une question : construisait-on des maisons en pierre au XVIème siècle ? N'oublions pas que nous sommes dans la grande forêt ardennaise où le bois, matière première par excellence, abonde.


    20. Marsolle au-delà de Smuid


    C'est donc pour répondre à cette question que je vous invite à découvrir cet endroit isolé. Profitons donc de ces lieux si paisibles...


    20. Marsolle au-delà de Smuid












    Il est temps pour moi de vous parler d'une autre richesse de notre belle Ardenne : l'eau. Nous sommes ici dans le sous-bassin de la Lesse qui comporte pas moins de 1917 kilomètres de cours d'eau. Ce sous-bassin compte 30 'masses d'eau' que l'on peut décrire comme des mini-bassins à l'intérieur de ce même sous-bassin. Cela paraît complexe mais cette savante division du territoire a pour but de surveiller et de gérer la précieuse eau de notre belle Wallonie.


    20. Marsolle au-delà de Smuid












    Le ruisseau que vous avez aperçu plus haut s'appelle le ruisseau de Marsaul et il fait partie de la 'masse d'eau' 12, au même titre que le ruisseau du Bois de Tellin et celui de la Pierre au Charme.


    Mais nous parlons et le temps passe... Nous voici maintenant dans une clairière ! Nous sommes arrivés au Fourneau de Marsolle et nous allons enfin découvrir ce hameau mystérieux... Au premier coup d'oeil, des murs apparaissent. 


    20. Marsolle au-delà de Smuid












    20. Marsolle au-delà de Smuid












    Un peu plus loin, les restes d'une étrange construction sont protégés par un toit moderne... Nul doute que des archéologues ont travaillé ici tout récemment... Approchons donc et examinons...


    20. Marsolle au-delà de Smuid












     20. Marsolle au-delà de Smuid

     

    20. Marsolle au-delà de Smuid
















    Vous l'avez remarqué : nous ne sommes pas en présence d'une habitation. Les murs ont plus d'un mètre d'épaisseur. Je sais bien qu'il fait froid en Ardennes durant l'hiver mais tout de même... Avez-vous aussi remarqué les dimensions de ce local ? Cinq adultes auraient bien des difficultés à s'y tenir debout. 


    Autre détail troublant... A quoi servait donc cette espèce de canal longeant le bâtiment ? 


    Décidément, Marsolle ne nous a pas livré tous ses secrets... Fort heureusement, les archéologues ont été bien aimables en nous laissant un intéressant panneau explicatif... C'est chouette ! Ici, en pleine nature, on peut apprendre des choses surprenantes ! Merci à eux ! Ils réalisent si souvent dans l'ombre un travail remarquable.


    Sur le panneau, un détail vous éclairera probablement :


    20. Marsolle au-delà de Smuid


    Nous sommes devant un haut-fourneau du XVIème siècle ! Ici en pleine forêt travaillaient autrefois des sidérurgistes. Il y avait à proximité du minerai de fer, de l'eau et du bois. Toutes les conditions se trouvaient ainsi réunies pour que le Seigneur du château de Mirwart fasse travailler une équipe d'ouvriers spécialisés. Le bâtiment dont nous parlions tout à l'heure est en fait la colonne de combustion du haut-fourneau où l'on plaçait en couches successives le minerai de fer, le charbon de bois et une pierre calcaire qui en fondant emportait avec elle toutes les impuretés de la fusion.


    Ce n'était pas une mince affaire car il fallait que le fourneau atteigne une température infernale de 1535 degrés, histoire de domestiquer ce métal si précieux... Aussi quelquefois le haut-fourneau explosait-il... On comprendra mieux pourquoi les murs étaient si épais !


    Quant au petit canal aperçu tout à l'heure, il s'agit du bief d'écoulement de l'eau mettant en mouvement la roue à aube si nécessaire pour actionner les soufflets apportant de l'oxygène à la combustion.


    Les sidérurgistes de la région fabriquaient le fer en deux étapes. A Marsolle, on coulait des poutres de fonte (alliage du fer et du carbone). Cette fonte était ensuite acheminée à Mirwart où on l'affinait dans une forge située non loin du château. 


    Voici donc l'énigme de Marsolle résolue...  Mais juste avant de quitter le lieu, une autre question se pose : y a-t-il encore des traces du traitement de ce minerai de fer appelé hématite ? Quelques bons coups de talon dans le sol de la clairière apportent rapidement une réponse claire... 

     

    20. Marsolle au-delà de Smuid


    Il s'agit des scories du haut-fourneau, témoins muets du travail des hommes du XVIème siècle... Mais une chose est sûre : ce ne sont pas ces scories qui nous diront à quel événement il faut attribuer l'arrêt de cette activité... Certes, on a bien accusé la peste... Mais s'il s'agissait d'une surexploitation des ressources naturelles de la région ?


    Après cette petite enquête archéologique, allons à la rencontre du ruisseau de la Pierre au Charme... Si, si, je vous l'assure... Je suis bien sous le charme de ce nom...


    20. Marsolle au-delà de Smuid












    20. Marsolle au-delà de Smuid
















    Voici également l'occasion de découvrir un autre endroit tout aussi charmeur : l'étang des Moines.


    20. Marsolle au-delà de Smuid












    20. Marsolle au-delà de Smuid












    L'heure de regagner le village de Smuid a sonné. Nous allons encore traverser les bois.

    N'avez-vous donc pas remarqué ? Il y a plus de cinq heures que nous marchons et nous n'avons encore rencontré personne... 


    20. Marsolle au-delà de Smuid












    20. Marsolle au-delà de Smuid

     















    Juste avant d'entrer dans le village, le monde du sapin nous souhaite d'ores et déjà de bonnes fêtes de fin d'année !

     

    20. Marsolle au-delà de Smuid


    Nous avons rejoint le village de Smuid. Ainsi se termine une excellente journée de solitude et de silence.

     

    20. Marsolle au-delà de Smuid


  • Commentaires

    1
    patrick vdh
    Vendredi 29 Mars 2013 à 08:33

    Magnifique région

    bravo pour votre explication agréablement detaillée

     

    2
    WEBER
    Jeudi 12 Mars 2015 à 13:14

    suis l'archéologue


    fin d'activité : crise économique wallonne = fermeture du port d'anvers


    disponible au domaine provincial de mirwart (3 euros ?) :


    Marsolle : un complexe sidérurgique du xvie siècle dans la Terre de Mirwart. Bilan de neuf années de recherches (1984-1992), Saint-Hubert, 1997, 19 pages polycopiées.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :