• 25. Mont-Saint-Martin et Longlaville

    DECOUVERTES (25)

     

     

    MONT-SAINT-MARTIN ET LONGLAVILLE

    surprises en Meurthe-et-Moselle...

     

     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville

     


    Quelle bonne surprise ! Je suis bien étonné de vous rencontrer ici sur le passage à niveau de Aubange, dans le fin fond de notre beau royaume ! Comme je suis content de vous revoir ! 

    Ce que je viens faire dans la région ? Mais vous êtes toujours aussi indiscrets... Et en plus, vous voulez m'accompagner ! 

    C'est vrai qu'il est bien tôt... Il n'est pas encore neuf heures du matin, ce mercredi 10 octobre 2012 et je parie que vous ne savez pas où aller... Bon ! Vous pouvez venir avec moi... Je ne peux vous laisser là, tout seuls au milieu des voies ferrées...


    Où je vais ? En France, dans le département de Meurthe-et-Moselle !

    Mais rassurez-vous : ce n'est pas loin.

     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


    Une grande et longue rue à parcourir et hop ! Le tour est joué ! Nous voici en France !


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     




    Nous sommes déjà à Mont-Saint-Martin. Nous évoluons dans cette zone densément peuplée entre Grand-Duché de Luxembourg, Belgique et France. Ici on franchit très rapidement les frontières car les villes et villages forment une maille très serrée.


    Il faut que je vous explique que mes excursions et mes découvertes se structurent toujours autour de deux curiosités. Aujourd'hui, dans un premier temps, c'est une église de Mont-Saint-Martin qui m'attire irrésistiblement.

    Mais comment l'ignorer ? La voyez-vous tout au loin, juchée sur sa petite colline ?

     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


    Oui... Je sais bien que la route est encore longue. Mais la grande vérité pour le randonneur, c'est que plus il parcourt les kilomètres, plus les distances lui paraissent courtes ! Alors, marchons ! Et surtout, mettons nos sens en éveil... Il y a tant de choses à découvrir.


    Remarquez que certaines habitations sont abandonnées... Nous sommes dans une région qui a beaucoup souffert de la perte de ses usines sidérurgiques. Ce sera par ailleurs la deuxième motivation de cette journée qui promet d'être riche... Si ! Je vous l'assure. Finalement, vous avez bien fait de venir avec moi !


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


     

     

     

     

     

     


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville 










    Entrons dans la petite ville de Mont-Saint-Martin. C'est un grand rond-point (ici, on dit un 'giratoire') qui nous accueille à bras ouverts... Ou plutôt à main ouverte... Une oeuvre d'art nous dévoile une main sur laquelle un oiseau se prépare à l'envol. Et là-bas, à l'autre bout de la ville, l'église semble se laisser apprivoiser...


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville











    Mais nous nous trouvons dans une ville marquée par son passé industriel. Il n'est pas rare d'y trouver quelques vestiges comme cette énorme machine placée en bord de route... Inutile de dire que Mont-Saint-Martin ne renie nullement son passé...


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


    Mais, pour l'instant, c'est cette église qui m'obsède... Il faut vraiment que nous y parvenions... C'est une belle petite route qui va nous montrer gentiment le chemin.

     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville











    Et, tout à coup, sa façade se dresse devant nous. Quel spectacle ! Comme elle est jolie, cette église ! Ses pierres de couleur claire illumine le paysage et sa grande rosace s'y dévoile comme de jolis sourires issus de coeurs généreux. 


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville



     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville















    C'est une vénérable église qui mérite d'être saluée. Cette église Saint-Martin est mentionnée pour la première fois en 1096. Elle est reconstuite au milieu du XIIème. Elle est voûtée vers l'an 1200 et elle est restaurée plusieurs fois au cours de sa très longue vie.

     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


     





    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville




     










     

    Mais après 1929, elle tombe quelque peu dans l'oubli : la voilà désaffectée... Il est vrai qu'au pied de la petite colline, la société des Aciéries de Longwy vient de construire à ses frais une nouvelle église : l'église Saint-Barthélemy...


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville










       L'église Saint-Barthélemy (1929) à Mont-Saint-Martin.

       Vous savez que j'aime particulièrement photographier les édifices religieux...

       Mais permettez-moi de préférer l'église Saint-Martin à cet édifice plus moderne...



    Vous avez certainement aperçu non loin de l'église Saint-Martin ce petit jardin médiéval. Voilà encore un joli endroit tout rempli de sérénité et de paix ! Il vaut vraiment une petite visite. C'est un lieu où l'on devine aisément le travail assidu de personnes motivées et désireuses de partager un pur bonheur de vivre. Qu'ils en soient remerciés !

     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville







     




    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville











     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


    Nous pouvons avoir la conscience tranquille. Oui ! Nous l'avons bien respecté ce havre de paix et dès que possible, nous y reviendrons car c'est encore un de ces lieux où on se sent bien et où on perçoit que la Vie vaut vraiment la peine d'être contemplée.

     

    Allons-y ! Quittons ce magnifique site pour rejoindre l'industrieuse vallée : une autre aventure passionnante nous y attend...


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville






    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville













                              De retour dans le centre de Mont-Saint-Martin en adressant

                                    un dernier sympathique sourire à l'église romane...


    Nous voilà repartis dans les rues de Mont-Saint-Martin... Oui, d'accord ! Je l'admets...

    Nous nous sommes égarés dans cette partie basse de la ville.

    Mais nous allons retrouver notre chemin... Ouf ! Voilà la mairie et son esplanade de la Paix.


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville



     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville













    Nous nous sommes un peu perdus dans ce dédale de nouvelles rues où les constructions sociales semblent pousser comme des champignons et où les ouvriers se pressent pour améliorer le confort des habitants. C'est que nous venons d'entrer dans le Val-Saint-Martin. Il s'agit de la partie basse de la ville qui contient le Centre-Ville. 

    Durant les dernières années, on a construit dans cette zone une multitude de logements sociaux.


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville











    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville

     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville





     






    Pardon ? Si je vous emmène ici pour voir des logements sociaux ? Non ! Pas du tout ! Mais je vais quand même vous confier que j'aime bien me promener dans ce Val-Saint-Martin. On y croise beaucoup de personnes de nationalités étrangères. Personnellement, j'aime bien que notre Europe soit ouverte à tous les Humains. C'est qu'elle est humainement riche, notre Europe ! J'espère qu'elle aura le souci de penser d'abord à tous ses habitants avant de se concentrer sur ses richesses financières !


    Pardon ? Si je vous emmène ici pour philosopher sur les Humains et sur l'Europe ? Non ! Pas vraiment ! Mais c'est vrai... Je parle et j'oublie de vous dire quel est mon deuxième but de la journée...


    Oh ! Nous avons déjà quitté Mont-Saint-Martin... Nous sommes maintenant à Longlaville, non loin de Longwy. Les villes sont serrées les unes contre les autres et on change de ville ou de pays comme on change de trottoir !


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


    Où nous allons ? Eh bien ! Là, juste de l'autre côté de la ligne de chemin de fer ! Là-bas dans le grand bâtiment !


    Nous y voici ! Il faut savoir qu'à l'intérieur de cette impressionnante bâtisse se cache un trésor... Un trésor que je suis bien impatient de vous montrer...

     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville











                                                                        A L comme Aciéries de Longwy...

                                                                        Du pur style 'art déco'... Anno 1928...




    Il s'agit des Grands Bureaux des Aciéries de Longwy. Ce bâtiment date de 1928. Il a abrité tous les départements administratifs de cette grande industrie sidérurgique et a été le centre du Conseil d'Administration. Il fallait donc marquer le coup en construisant quelque chose de prestigieux... Il est vrai qu'à cette époque, les industries de la ville étaient à leur apogée.


    Mais aujourd'hui, les Aciéries de Longwy ont vécu et les Grands Bureaux ont heureusement survécu... Le prestigieux bâtiment est devenu un centre de formation. Chaque jour, il est fréquenté par une foule de personnes à la recherche d'un emploi. 


    Et le trésor dans tout cela ? Pas de problème ! Venez avec moi ! Entrons et signalons notre présence à l'accueil. 

    Oui, aimable Madame de l'accueil ! Nous voulons voir les vitraux Majorelle !


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


    Car il est bien là, le trésor des Grands Bureaux des Aciéries ! Il s'agit d'une série de vitraux éclairant les escaliers du bâtiment. Quel enchantement ! Quand on arrive, on est surpris par la clarté et la diversité des couleurs. Pour nos yeux, c'est une pure magie ! (2)


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville







     


     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville

     

     

     

     

     

     

     

              Pas étonnant que la République Française reconnaisse

              ce chef-d'oeuvre comme un monument historique !

     

     

     

     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville

     

    Mais ce n'est pas tout ! Les vitraux représentent les phases du travail sidérurgique effectué à Longwy. En voici quelques exemples :


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville

    Une histoire d'usine d'abord...

     

    1865 : la première usine créée en 1865 où le petit

    haut-fourneau (de couleur rouge) est encore chargé

    par les hommes.

    1928 : l'imposant haut-fourneau de 1928 est

    chargé automatiquement.


    En 1929, c'est le plein essor : le Bassin de Longwy-

    Villerupt fabrique 25 % de l'acier français.

     

     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville

     

     

       Une histoire humaine ensuite...


        Et ce minerai de fer qui fond grâce au coke... Au bout de quatre heures, on débouche

        le trou de coulée. L'usine s'illumine alors et la fonte liquide s'écoule dans les

        rigoles. Les hommes sont ici torse nu : les conditions de travail et les gestes des

        ouvriers ont été magnifiés par l'artiste.




       Ces vitraux Art Déco s'inscrivent dans le mouvement d'art social qui montre les

       les hommes dans l'exercice de leur travail.



     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


     


    Et enfin, une histoire de savoir-faire...


    Et voici l'occasion de se souvenir des différentes

    phases de la fabrication de l'acier...


    Ici, c'est le laminage qui est mis à l'honneur. (1)

     






    Avant de quitter cet impressionnant lieu de mémoire (2), un mot sur l'artiste... car l'oeuvre est signée !


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville

     Ces vitraux ont été dessinés par l'Atelier Majorelle à Nancy.

     Cet atelier fabriquait essentiellement des meubles et était dirigé

     par Louis Majorelle (1859-1926). Louis était doué en dessin

     et il fit ses études aux Beaux-Arts de Paris. 


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville

     







                                                            Louis Majorelle



    A sa mort, c'est son fils Jules qui a repris la direction de l'Atelier. Mais l'entreprise familiale n'était pas spécialisée dans la fabrication des vitraux. La conception des vitraux aurait été confiée au verrier Janin. Les ateliers Majorelle fermeront définitivement leur porte en 1956. (1)


    Nous allons quitter ce bel immeuble avec l'espoir de découvrir quelque vestiges sidérurgiques.


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville

     

     






     







    En sortant des Grands Bureaux, il suffit de nous diriger vers le bâtiment voisin... Nous sommes devant le pauvre Grand Hôtel Saint Martin. Hélas ! Il semble bien seul, tout abandonné qu'il est dans ce paysage qui ne demande qu'à revivre et à donner le meilleur de lui-même...


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville








    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


     


     

     Laissons parler la façade...

     GRAND HOTEL SAINT MARTIN

     SOCIETE DES ACIERIES DE LONGWY

     ANNEES 1880-1882

     

     

    Promenons-nous autour de cet ancien hôtel en espérant qu'un jour quelque généreux projet lui rendra une existence tout aussi glorieuse qu'autrefois...


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville














    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville

     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville








     

     

     

     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville

     

     


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville












    Non loin de là, un autre bâtiment industriel a été préservé : il s'agit des fameuses 'soufflantes'... Dans ce grand hall se trouvait jadis une énorme machine qui soufflait l'air dans le haut-fourneau pour en activer la combustion. Ces 'soufflantes' étaient en quelque sorte le grand ventilateur de l'usine sidérurgique... 


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


      

     Les 'soufflantes' accompagnées par leur station centrale

     d'électricité... Deux vestiges heureusement sauvés par une

     reconversion industrielle.

      

     

       25. Mont-Saint-Martin et Longlaville







     







    Mais la journée se termine déjà... Notre voyage de retour est long... Il est temps de prendre congé de ces deux généreuses villes et de rejoindre la gare d'Aubange...


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville









     


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville






    Le temps d'un dernier clin d'oeil à cette belle petite

    ville où le travail ne manque décidément pas...

    Il est évident qu'il faut reconquérir les friches industrielles...

     

     

     

    Mais nous revoici déjà à Aubange ! Notre train pour Libramont ne va pas tarder...


    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville







     

     

     25. Mont-Saint-Martin et Longlaville

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Et confortablement installés dans ce sympathique petit train, voici venu le moment de nous reposer et de faire le point sur cette journée...

    J'ai juste une petite question à vous poser : quel a été le moment fort de cette journée ?

     

    25. Mont-Saint-Martin et Longlaville


    ____________________________________


    Notes

     

    (1) Source : 'La route du fer' de Jean Boucon - Edition : Association Patrimoine du Pays de Longwy  (2001).


    (2) Des visites sont organisées pour admirer ces vitraux. Il vaut mieux téléphoner à l'accueil pour prendre rendez-vous et il faut impérativement signaler sa présence au bureau de l'accueil. Un monument historique mérite bien cette considération. N'oubliez pas que le centre est fermé durant le week-end !


  • Commentaires

    1
    prunes
    Jeudi 15 Novembre 2012 à 22:20

    Les vitraux!



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :