• 27. Le château de Logne en automne

    DECOUVERTES (27)

     

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

    Je vous ai déjà parlé de ce château... Il se situe non loin du village de Sy. Vous savez bien... Ce tout petit village où j'aime me retrouver dans mes pensées auprès des nombreux rochers accompagnant l'Ourthe dans son extraordinaire randonnée.

    Je voudrais vous montrer ce château durant une belle journée d'automne... Une saison toute colorée qui met si bien en évidence les vieilles pierres de ces vénérables lieux de mémoire.

    Venez avec moi aujourd'hui ! Je vais retrouver mes anciens collègues de l'école où je travaillais... Ils m'ont invité dès le petit déjeuner... Ils m'ont dit que cela serait sympa... Alors, pourquoi refuser ? J'en profiterai pour faire de belles photos du château. Je visiterai la forteresse à mon aise : cette année, je ne serai pas le prof qui surveille... Permettez-moi aujourd'hui d'être seulement l'ami invité par les  professeurs qui surveillent...

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

      Combien de fois ai-je assisté au rassemblement des élèves

      devant l'entrée du château ?

     

      Un de ces moments forts de l'année scolaire durant lequel

      les jeunes peuvent enfin approcher l'Histoire autrement...

     

    Le temps aujourd'hui est superbe... Je vais pouvoir me promener sans aucune contrainte dans cet endroit que j'aime particulièrement depuis plus de quinze ans.

     

    Le château de Logne, c'est d'abord de hautes murailles que le temps a généreusement soudées aux pierres d'un éperon rocheux haut d'une soixantaine de mètres...

     

    27. Le château de Logne en automne

     

    Deux cours d'eau ceinturent ce relief fortifié : l'Ourthe et son affluent, la Lembrée. C'est avec beaucoup de plaisir que je les retrouve chaque fois que je viens ici.

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      L'Ourthe magnifique le long de ses 165 kilomètres...

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

     

                                D'une longueur de dix kilomètres, la Lembrée se

                                jette dans l'Ourthe au pied du château de Logne.



    Du relief et de l'eau... Voilà bien deux généreux éléments naturels qui permettent l'installation des humains ! Quand viennent-ils s'installer dans la région ? Oh ! Il y a bien longtemps déjà... N'a-t-on pas retrouvé en ces lieux des silex taillés ?

    Mais la forteresse qui nous intéresse aujourd'hui ne trouve son heure de gloire qu'en ce début du XIIème siècle... A cette époque, c'est Wibald (1), l'abbé de la Principauté de Stavelot-Malmedy qui va faire de Logne une précieuse fortification chargée de protéger le flanc ouest de son territoire. 

     

    27. Le château de Logne en automne

     

    Dans un diplôme daté de l'an 1137, l'empereur Lothaire III reconnaît Wibald comme seigneur du château de Logne.

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Lothaire III du Saint Empire ou de Supplinbourg est né au mois de juin de l'an 1075.

     Duc de Saxe à partir de 1106, il est couronné empereur du Saint-Empire germanique en 1133.

     C'est en revenant d'une campagne en Italie qu'il meurt dans une chaumière du village de

     Breitenwang dans le Tyrol en décembre 1137.

     

     

    Un an plus tard, Conrad III succède à Lothaire III et parle de Wibald dans le même sens.

     

    Dans sa précieuse correspondance, c'est Wibald en personne qui nous informe sur le site de Logne. Ecoutons-le (2) :

     

    'Le château de Logne, construit par nos prédécesseurs, pour la défense de notre territoire, pourvu de gardes et de sentinelles autant que la nécessité le demandait, également pourvu de grandes et nombreuses possessions, tombait en ruines. Les habitants étaient peu nombreux et l'on pouvait à chaque instant devenir victime de la trahison. Pour prévenir ce malheur, nous avons pris unanimement avec nos frères la résolution de le réparer et de l'agrandir considérablement.

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     En conséquence, dans cette partie de la montagne qui regarde le nord, nous avons construit une nouvelle tour à nos dépens, et nous en avons confié la garde à Nicolas de Logne, moyennant  100 sols de bénéfice annuel, à la condition que ni lui ni ses successeurs ne la retiendront contre notre gré. 

     

    27. Le château de Logne en automne

     

    Mais parce que la bourgade, dispersée le long de la rivière, était éloignée de la forteresse et exposée à toutes les injures, nous avons jugé bon de la rebâtir à l'orient, dans la vallée, sous la protection du château, d'y établir une foire et un marché, et de contribuer ainsi à la beauté, à la sécurité et à la prospérité de cette localité. Au reste, toute la villa appartenait à nos hommes, soit comme héritage, soit comme alleu, à l'exception du comté et des droits seigneuriaux. Ils prétendaient même qu'une partie de la montagne où se trouve le château, et toute la vallée occupée aujourd'hui par les habitations, leur appartenaient par droit d'héritage.

     

    27. Le château de Logne en automne

     

    Ce ne fut pas sans peine ni sans dépenses que nous sommes parvenus à acquérir quittes et libres pour nous et pour nos successeurs les susdites possessions contestées.

     

    Voici les dimensions de la place du marché : environ 300 pieds de longueur sur plus de 60 en largeur. Après avoir tracé les limites de cette place, le reste de la montagne et de la vallée propre à être habité, nous l'avons distribué à ceux qui sont venus s'y fixer avec l'agrément de leurs seigneurs.

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

     

     

       Conrad III de Hohenstaufen est né en 1093.

       C'est un roi germanique qui règne de 1138 jusqu'à sa mort survenue en 1152.

      

       Source : miniature de la Chronica Regia Coloniensis. (Cologne, vers 1240)

       Bibliothèque Royale de Bruxelles, Ms. 467, fol. 64v

     

     

    Nous avons fait confirmer toutes ces dispositions par notre illustre maître Conrad, roi des Romains, dans la diète de Cologne, et pour inaugurer la foire avec son assentiment, nous avons reçu ses gants comme objet précieux pour y être vendus publiquement.'

     

     

    Depuis le Moyen Age, le site de Logne est devenu une frontière. C'est ainsi qu'aujourd'hui encore, nous sommes ici à la limite des provinces du Luxembourg et de Liège. 

    Qui dit frontière, dit évidemment défense... Une promenade attentive dans le château nous dévoilera tous les secrets militaires de l'époque.

     

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Des portes basses et des meurtrières...

     Des petits trucs d'époque pour décourager (et occire...) les plus intrépides...

     


    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                      Des hautes murailles surmontant d'étroits fossés...

                                                     Un univers minéral froid peu sympathique contre les ennemis...

     

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      Une barbacane bien pensée pour piéger l'ennemi...

     

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                 Une poudrière assez vaste pour tenir le coup

                                 lors des longs conflits qui n'en finissent plus...

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

       De nombreux souterrains pour être partout à la fois sur la 'montagne' de Logne...

     

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                Et là-bas, au plus profond de la forteresse, de noires cachettes

                                                entre les murs des hommes et les parois d'une cavité naturelle... 

     

     

    Mais il ne faut pas oublier qu'un château comme celui de Logne, ce n'est pas qu'une place fortifiée. C'est aussi un lieu d'habitation et il existe encore ici et là des témoins de la vie domestique sur ce riche site historique...

     

    Une grande demeure seigneuriale s'étendait ici... Il n'en reste que les murs...

     

    Au premier plan, on peut imaginer le fond des caves de la demeure... Evidemment, pour couvrir ces caves remplies de bonnes choses, il faut placer un plancher... Ainsi, étage par étage, on peut lentement reconstituer la partie habitée par le seigneur du lieu et sa famille...

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

      Et là-bas, dans les vestiges d'une tour, qui oserait croire

      qu'après toutes ces années, on peut encore y découvrir

      des latrines ? 

     

     

    Après avoir aperçu tout à l'heure les caves, on peut maintenant découvrir l'emplacement des cuisines...

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

                                                                A l'arrière plan, les petits escaliers mènent à la cuisine

                                                                et à l'avant-plan, ces rangées organisées de pierres

                                                                montrent l'emplacement où les marmites remplies de

                                                                bonne pitance bouillonnaient, remplissant les lieux de

                                                                chaleureuses senteurs...

     

     

    Et dans la cuisine, il faut aussi penser à l'approvisionnement en eau... Que l'on se rassure ! Le château possède un puits de 56 mètres de profondeur creusé dans la roche. 

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

     

                            Une histoire passionnante pour ce puits comblé depuis plus de 480 ans...

                            Les fouilles menées de 1990 à 2003 ont permis d'y retrouver beaucoup

                           d'objets témoins de la vie du château...

                           On peut les découvrir au Musée du Château. 

     

     

    Ensuite, il y a les hommes, les femmes et les enfants qui ont habité ces lieux... Comme dans tous les châteaux, on a pu y rencontrer des bons et des méchants, des pacifiques et des belliqueux... C'est ainsi qu'en laissant errer notre esprit dans les souterrains, on pourra y apercevoir quelque fantôme ...

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

     Nul doute que ces couloirs sont encore parcourus par les fantômes des membres de

     la famille de la Marck...

     En effet, n'ont-ils pas acquis cette forteresse au XVème siècle ?

     Plusieurs personnages de cette famille ont été surnommés les 'Sangliers des Ardennes'...

     

     

    Enfin, il y a aussi cette légende de la Gatte d'or (4)... Venez donc au château... On vous la racontera et on vous montrera l'endroit où a été retrouvé le corps d'une bien jolie dame nommée Marthe...

    Ne chuchote-t-on pas dans la vallée que durant la nuit de Noël, sur le coup de minuit, une chèvre d'or hante les souterrains du château ?

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

      

     

     

     

     

     Dans la grotte, voici l'endroit où fut retrouvé le corps sans vie

     de la belle Marthe...

     

     

    Bienheureux celui qui touchera le précieux animal...  La légende nous rapporte que cette gatte d'or sera alors contrainte de lui montrer l'endroit exact d'un trésor...  Alors, si le coeur vous en dit...

     

    Bientôt, de grands malheurs vont s'abattre sur le pauvre château. Les 'Sangliers des Ardennes', qui sont loin d'être des saints, en font un repère de brigands (3).  Dans la région et dans le pays de Liège, le mot 'lognard' désignera longtemps encore un bandit de grand chemin.

    Au XVIème siècle, le château est modernisé. Mais ce siècle sera le dernier de la longue vie de la forteresse : Charles Quint et ses troupes détruisent Logne le premier mai 1521. 

     

    27. Le château de Logne en automne

     

    Loin de toutes ces considérations historiques, continuons donc notre promenade automnale sur cette merveilleuse colline... C'est le moment de découvrir quelques merveilles. Si vous le voulez bien, marchons paisiblement...

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

      Prendre le temps de s'arrêter et de contempler le paysage...

     

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

     

                                              Respecter une nature qui sait mettre

                                              en évidence le patrimoine humain...

     

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Apprécier les jeux de la lumière bienfaisante d'un soleil généreux...

     

     

    Ainsi se termine une belle journée dans cette vallée de l'Ourthe si accueillante... Mais avant de nous séparer, donnons-nous rendez-vous ce 24 décembre vers 23 heures 30... 

    Oui... Là-bas, dans la grotte et dans les souterrains... Comment ? Vous avez peur ?

    Vous avez bien tort : un trésor nous y attend ! 

     

    27. Le château de Logne en automne

     

    ____________________________________________________

     

    Notes

     

    (1) Wibald ou Guibald est d'abord écolâtre (maître de l'école monastique) de l'abbaye de Waulsort et ensuite abbé de Stavelot de 1130 à 1158, mais aussi abbé du Mont-Cassin (1137) et de la Nouvelle-Corbie (abbaye de Corvey à Höxter en Rhénanie-du-Nord-Westphalie) de 1146 à 1158. Il est considéré comme le fondateur de la principauté abbatiale de Stavelot-Malmedy.

    Il est le conseiller de Lothaire III et de Conrad III dont on a déjà parlé plus haut.

    Wibald est mort en Macédoine en 1158.

     

    (2) Source : 'Etudes sur Wibald - Abbé de Stavelot, du Mont-Cassin et de la Nouvelle-Corbie' par Monsieur le Chanoine Toussaint. Imprimerie Douxfils à Namur - 1890.

     

    (3) Un de ces 'Sangliers des Ardennes' dont on se souviendra longtemps encore est certainement Guillaume de la Marck. C'est Louis de Bourbon, le prince-évêque de Liège qui l'élève au rang de grand Mayeur et lui octroye la célèbre forteresse de Franchimont.

    Un peu plus tard, Louis de Bourbon le chasse pour sanctionner ses hautes ambitions personnelles. Guillaume est alors obligé de fuir en France où il s'associe avec le roi Louis XI. Le but de cette entente est d'assurer un passage aux Français par le pays de Liège chaque fois qu'ils veulent entrer dans le Brabant. Guillaume marche alors sur le pays de Liège avec sa troupe. Il met  le pays à feu et à sang. Le 30 août 1482, il assassine à Liège Louis de Bourbon.

    Finalement, il sera arrêté et décapité à Maastricht le 18 juin 1485.

     

    27. Le château de Logne en automne

     

     

     

     

     

     

     Tableau d'Eugène Delacroix (1798-1863) qui rappelle l'assassinat

     de  Louis de Bourbon par Guillaume de la Marck en 1482.

     Ce tableau peint en 1829 est exposé au Musée du Louvre à Paris.

     

    (4) Consultez le site www.chateau-logne.be : vous y trouverez de précieux renseignements. Et surtout, n'hésitez pas à visiter le château !

     


  • Commentaires

    1
    Delogne Robert
    Mardi 9 Avril 2013 à 14:48

    Page très bien réalisée et bonne documentation. Il semble que mon nom de famille soit originaire de cet endroit car l'ensemble de la famille Delogne s'est installée à Gros Fays et à proximité de Sedan, région des LaMarck.

    Sans autres précisions, nos grand parents nous disaient être à l'origine déserteurs Français.

    Peut être des rescapés des troupes de LaMarck ou personnes de Logne qui auraient fuit avant la prise du Chateau.

    J'ai visité le musée et le chateau et les ai trouvés très intéressants.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :