• 3. Nemrut Dagi (1980)

    PERIPLES LOINTAINS (3)


    QUAND LE SOLEIL SE LEVE SUR

    LE ROYAUME DE COMMAGENE...

     

     

     

    Récit d'un voyage réalisé en août 1980

     

     

    Depuis bien longtemps déjà, j'avais envie de visiter ce pays. Cette année-là, après avoir effectué une première et difficile année d'enseignement et juste avant d'entamer un laborieux service militaire, je me décide enfin à parcourir l'est de cette nation, bien loin des douces et populeuses plages de la Méditerranée.

      

    Mais voilà... plus de trente ans après ce périple, que reste-t-il dans ma mémoire ?

     

    Plutôt que de vous raconter tout le voyage, je vais vous proposer de découvrir quelques endroits qui ont su éveiller ma curiosité et qui restent encore bien présents dans mes souvenirs.

     

    Aujourd'hui donc, je vous emmène dans un lieu bien étrange : il s'agit du Nemrut Dagi. Je vous le situe à l'aide d'une carte... 

     

    Tous les articles

     

    Ce nom étrange indique d'abord une montagne qui culmine à 2150 mètres d'altitude. Nous sommes dans une région semi-désertique. Le paysage se révèle inhospitalier. Ensuite, précisons qu'il s'agit d'un site archéologique qui se trouve à une soixantaine de kilomètres de la ville de Malatya dans le sud-est de la Turquie.

     

    Malatya est une ville de 400 000 habitants. C'est l'ancienne Mélitène des Croisés. On la nomme aussi en langue kurde Meledî et en langue arménienne Մալաթիա. Pour la petite histoire, c'est une ville renommée pour sa production d'abricots séchés qu'elle exporte dans le monde entier.

     

    Je viens de retrouver des notes de l'époque qui précisent que je suis monté au sommet du Nemrut Dagi le 10 août 1980 à ...trois heures du matin. En effet, nous avions quitté Malatya quelques heures plus tôt à bord de trois véhicules 'tous terrains', pour assister au lever du soleil. Nous étions une petite dizaine d'étrangers à la découverte d'une région sauvage et peu sûre...

     

    Il est vrai qu'à ce moment, la situation politique est difficile dans le pays. Un mois plus tard, le 12 septembre 1980, le général Kenan Evren organisera un coup d'état qui allait instaurer un régime militaire en Turquie jusqu'en 1983. Il est vrai qu'on aurait pu s'en douter... Nous avons croisé beaucoup de militaires sur les routes et dans les villes... En séjournant quelques jours plus tôt à Kars, non loin de la frontière avec l'URSS à l'époque, un couvre-feu avait été ordonné...

     

    C'est donc dans ce climat peu serein que nous quittons Malatya accompagnés par une Jeep de la police pour veiller à notre sécurité.

     

    C'est une route obscure et bien peu carrossable qui nous guide vers le sommet. Les chauffeurs n'ont guère de pitié pour les moteurs et les pneus... C'est ainsi que quelques kilomètres avant le sommet, le véhicule dans lequel nous avons pris place rend lamentablement l'âme... Le conducteur nous dit de continuer à pied... 'Ce n'est pas loin' nous lance-t-il et puis, il disparaît... Sympathique et terriblement angoissant... Il fait nuit... Une de ces nuits noires comme on n'en connaît pas dans nos régions. Nous n'avons même pas de quoi nous éclairer... Mais il me reste pourtant le souvenir d'un ciel pur, tout plein d'étoiles de toutes les grandeurs, de tous les éclats et souvent traversé par une multitude d'étoiles filantes...

     

    Je n'ai jamais retrouvé ce ciel dans nos régions si polluées par l'éclairage de nos villes et de nos routes. Je me dis que les astronomes d'Anatolie ont bien de la chance. Je pense aussi que si j'habitais ces régions, la télévision n'aurait plus beaucoup d'intérêt pour occuper certaines de mes soirées...

     

    Mais revenons à notre périple... Nous décidons de nous remettre en route vers le sommet. Mais suite à la chute d'un de nos compagnons, nous sommes obligés de rester là, impuissants le long du chemin. Nous maudissons le chauffeur... Adieu le Nemrut Dagi... Nous n'assisterons donc pas à ce fameux lever de soleil. Au loin, des hurlements se font entendre. On nous avait bien dit qu'il y avait encore des loups en Anatolie centrale...

     

    Soudain, nous entendons le bruit d'un moteur. On avait donc repéré notre absence sur la montagne : un véhicule est redescendu nous chercher. Nos ennuis sont finis... Nous allons pouvoir rejoindre le groupe au sommet du Nemrut Dagi.

     

    Le soleil commence à se lever et le paysage qui s'offre à nos yeux est surprenant...

     

    Tous les articles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lever de soleil sur le Nemrut Dagi (d'après une diapositive) - 10 août 1980

     

     

    Surnaturel et grandiose, le site archéologique émerge dans la lueur rosée de l'aube.

     

     

    Tous les articles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Statues décapitées et tumulus du Nemrut Dagi (d'après une diapositive) - 10 août 1980

     

    Nous sommes dans le massif de l'Anti-Taurus, dans une région qui s'appelait autrefois la Commagène. Cet ancien pays du nord-est de la Syrie était un royaume indépendant au IIème siècle avant Jésus-Christ. Les Romains y imposèrent leur protectorat en 64 avant Jésus-Christ. 

     

    Ce site a été découvert par Theresa Goell (1), archéologue américaine, en juillet 1947.  Elle écrit à l'époque : "Quand je vis le Nemrut Dagi, et le temple et la tombe d'Antiochus, je fus stupéfaite par la grandeur du site. Je décidai que ce serait l'oeuvre de toute une vie."

     

    En 1953, elle revient en Commagène. Au pied du sanctuaire, des têtes énormes de trois mètres de haut sont déterrées : Appolon, Héraclès, Zeus, Antiochus... Elle trouve aussi des inscriptions qui révèlent l'identité du sanctuaire : il s'agit d'un temple élevé à la gloire d'Antiochus et de ses dieux, sur la cime 'la plus proche du trône céleste de Zeus'...

     

    Tous les articles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les têtes déterrées par Theresa Goell en 1953 au pied du sanctuaire ruiné (d'après une diapositive) - 10 août 1980

     

    Mais qui est cet Antiochus 1er ? C'est le souverain du Nemrut Dagi. Il hérite en 69 avant Jésus-Christ d'un royaume indépendant, la Commagène. Il règne ainsi sur les monts de l'Anti-Taurus. Sa capitale s'appelle Samosate (2). En 64 avant Jésus-Christ, Pompée annexe la Syrie mais il laisse subsister quelques royaumes indépendants : la Paphlagonie, la Galatie, la Cappadoce et la Commagène. Mais le petit royaume d'Antiochus, perché sur les monts stratégiques de l'Anti-Taurus au carrefour des défilés de Syrie et de Mésopotamie, sert rapidement d'Etat tampon. La Commagène est devenu pour les Romains une précieuse sentinelle... En 72 après Jésus-Christ, la Commagène, à son tour, s'inclinera devant Rome. (3)

     

     

    Tous les articles

    Enigmatique aigle fourchu (d'après une diapositive) - 10 août 1980

     

    Antiochus 1er est né vers 86 avant Jésus-Christ et est mort vers l'an 38 avant notre ère. Il a régné sur la Commagène de l'an 69 jusqu'à sa mort. Il est enseveli sous un énorme tumulus artificiel de 150 mètres de diamètre et d'une hauteur de 50 mètres situé tout au sommet du Nemrut Dagi. Vu le danger d'éboulement, il est formellement interdit de l'escalader...

      

    Tous les articles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    D'après une série de diapositives - 10 août 1980.


    Tous les articles

     

     

    Tous les articles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De nombreuses recherches ont été entreprises pour retrouver le corridor d'accès à la chambre funéraire d'Antiochus... En vain... Antiochus premier de Commagène repose en paix et veille toujours sur son royaume...

     

    Tous les articles 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Antiochus 1 (d'après une diapositive) - 10 août 1980

     

      

    Tous les articles

     


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


     


    La chaîne du Taurus vu du sommet du Nemrut Dagi (D'après une diapositive) - 10 août 1980

     

    ______________________________________________________

     

    NOTES

     

    (1) Therese Goell est une archéologue américaine née à New-York le 17 juillet 1901. En 1947, elle est tellement fascinée par le sanctuaire du Nemrut Dagi qu'elle quitte son mari et son fils pour y poursuivre activement ses recherches. Elle décède à New-York en 1985.

     

    Tous les articles

     


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    (2) Samosate est une ancienne cité dont les ruines se situent près de la ville actuelle turque de Samsat dans la province d'Adiyaman non loin du fleuve Euphrate. On appelait aussi autrefois cette capitale Antioche de Commagène, en grec Αντιόχεια η Κομμαγηνή.

     

     

    (3) Sources : La Turquie, collection Monde et Voyages, éditions Larousse - 1974 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :