• 33. Ephémères réflexions populaires

    Désolé pour la publicité ! Elle m'est imposée et je le regrette !

    ==============================================

    DECOUVERTES (33)                                                                                            article mis en ligne le 28 mai 2017

     

     

    ÉPHÉMÈRES  RÉFLEXIONS  POPULAIRES...

     

     

    Au fil du jour, sans doute les aurez-vous déjà remarquées...

     

     

    Au lever du jour, elles apparaissent comme rosée au soleil...

     

     

    Les voilà donc écloses, ces fameuses réflexions populaires !

    Elles ont le don généreux de nous agacer ou de nous faire réfléchir...

    Mais bien souvent, c'est le sourire qui nous surprend... Le temps de l'instant...

     

    Cependant elles restent illégales ! Ce ne sont là qu'infimes gouttes de révolte...

    Doit-on se révolter ? Peut-on se révolter ? Sait-on se révolter ?

    Dans nos rues minées par un monde qui tarde à se remettre en question, espérons que ces interrogations nous amènent progressivement à construire une société enfin plus juste et plus sereine...

     

     

    Hélas ! Voici déjà la nuit, toute occupée à estomper nos belles expressions dans la sombre indifférence d'un monde si cruel...

     

     

    Puissent ces quelques réflexions glanées au cours de solitaires errances nous mener sur la voie de la sagesse et de la sérénité...

     

     

    1. Namur, ce 28 mai 2017

     

    33. Ephémères maximes urbaines

    Sur un panneau de bois empêchant l'accès à l'un de ces nombreux magasins

    écrasés par un système si avide de profits et de puissance... Quand donc 

    reviendront les petits commerces proposant des articles originaux et respectueux

    de la Nature et de l'Homme ? Quand donc notre société prendra-t-elle conscience

    que les complexes commerciaux sont en train de tuer nos vertes campagnes ?

    Quand allons-nous prendre conscience qu'un jour, il faudra démolir ces constructions

    démesurées pour faire place à plus de saines zones agricoles ? Cette rurbanisation si

    chères aux géographes aura vécu ; une nécessaire reruralisation sera alors de mise...

     

     

    2. Namur, ce 28 mai 2017

     

    33. Ephémères maximes urbaines

    Sur un panneau de verre, en faisant référence à une célèbre émission de télévision...

    Pensons particulièrement aux jeunes qui veulent construire un avenir dans une société

    où chacun se doit d'être riche, très riche... Quel sera l'avenir de nos jeunes dans ce

    monde qui les oublie, les dévalorise et ne leur montre guère d'amour ?

     

     

    3. Namur, ce 28 mai 2017

     

    33. Ephémères maximes urbaines

     Sur un panneau de bois, en se souvenant des pavés de Mai 68 et du bel âge de raison...

    De multiples constructions apparaissent un peu partout... Pourtant, on demande

    de faire des économies... C'est la crise, dit-on... Mais pas pour tout le monde, semble-t-il...

    Et si, dans notre façon d'agir, nous atteignions enfin le doux âge de raison ?

     

     

    4. Namur, ce 28 mai 2017

     

    33. Ephémères maximes urbaines

    Sur un panneau de verre, une réflexion à deux sens...

    Pour les pessimistes et déçus de la vie et/ou pour les optimistes qui vivent leur vie à fond !

    Une question existentielle cependant : aujourd'hui, comme vais-je lire ce panneau ?

     

     

    5. Namur, ce 28 mai 2017

     

    33. Ephémères maximes urbaines

    Sur une poubelle urbaine et sans référence à quoi que ce soit... Quoique...

    Autour d'une improbable table céleste, sain(t)es réflexions de cinq amis :

    L'humoriste : "Cela ressemble à l'urne où l'on dépose son bulletin de vote !"

    Le naturaliste : "Et si le bulletin de vote n'était qu'un déchet non recyclable ?"

    Le philosophe (1) : "On ne fait pas de la politique avec de la morale,

    mais on n'en fait pas davantage sans."

    Dieu le Père (2) : "Ne négligez pas les petites voix car quand elles s'unissent,

    elles engendrent les chœurs les plus remarquables."

    L'éducateur : "Ne prenez pas les gens qui vous entourent pour des abrutis !"

     

     

    A suivre... En fonction des nouvelles glanes...

     

     

    ________________________________________________________

     

    Notes

     

    Merci à tous les auteurs de ces messages de rue ! Ils alimentent la curiosité et surtout la réflexion du vieil adulte que je suis devenu et qui ne demande qu'à se remettre en question. 

    Si j'ai heurté la sensibilité ou si je n'ai pas respecté les droits d'une personne, veuillez me le signaler sans tarder. 

     

     

    (1) Merci au philosophe qu'était l'écrivain et homme politique français André Malraux (1901-1976) qui, dans son ouvrage L'Espoir publié en 1937, nous livra cette petite réflexion encore d'actualité.

     

    (2) Dieu le Père puisse-t-il me pardonner ces fantaisies bassement terrestres !

     

    ================================================================

    Désolé pour la publicité ! Elle m'est imposée et je le regrette !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :