• 4. L'abbaye de Villers

    VIEUX PAPIERS DE MEMOIRE (4)

     

    L'ABBAYE DE VILLERS

     

    Extrait d'un cahier de chants de Marie-Henriette Liénart (1935)

     

     

    4. L'abbaye de Villers

     

    I

     

    Lorsque la nuit descend dans la vallée

    Pour la couvrir des plis de son manteau,

    L'on entend plus sous la route étoilée

    Que le tic-tac du vieux moulin à l'eau.

    La lune brille et sa noble lumière

    Blanchit les murs du cloître renversé.

     

    4. L'abbaye de Villers

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Refrain

     

    Tristes débris couchés dans la poussière,

    Racontez-nous l'histoire du passé

    Racontez-nous l'histoire du passé.

     

    4. L'abbaye de Villers

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    II

     

    Villers la ville a sa légende antique.

    Des moines blancs réveillés à minuit

    Vont à pas lents dans l'église gothique,

    Auprès du choeur s'agenouilleront sans bruit.

    Les feux follets, hôtes du cimetière

    Eclairent seuls le grand autel brisé.

     

    4. L'abbaye de Villers

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    III

     

    Pendant le jour, la chèvre aux cornes rudes

    Erre en broutant l'herbe et les églantiers

    Que, par hasard, le vent des solitudes

    Sema partout jusque dans les sentiers.

    Le roitelet abrité sous le lierre

    Jette les échos de son hymne cadencé.

     

    4. L'abbaye de Villers

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    IV

     

    Pouvoir, grandeur, tout s'abîme et tout croule

    Quand l'heure sonne à l'horloge des temps.

    Et Dieu jamais n'a dit aux flots qui roulent

    De remonter la pente des torrents.

    Comme un coursier lancé dans la clairière,

    Vers l'avenir l'homme semble poussé.

     

    4. L'abbaye de Villers

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Refrain

     

    Et des débris couchés dans la poussière

    Remplissent ainsi l'histoire du passé

    Remplissent ainsi l'histoire du passé.

     

     

    4. L'abbaye de Villers

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    4. L'abbaye de Villers

     


  • Commentaires

    1
    Fanfan 43
    Samedi 9 Février 2013 à 20:25

    Mon âme reste à Floreffe, ma vie est à Marbais (village de la commune de Villers La ville) et ce, depuis 14ans. Les ruines de l'abbaye acceuillent régulièrement le monde du théatre, du spectacle, la chasse aux oeufs pour les enfants, la Nuit des choeurs il y a quelques années et Bien-sûr la Saint-Bernard où l'on vient faire bénir son ou ses animaux. Une partie des bâtiments de l'abbaye est restée en ruine durant nombre d'années et se trouve en rénovation en ce moment afin d'acceuilleir une brasserie m'a t'on dit. Villers La Ville possède ses vignes! De jolis bois entourent l'abbaye. Et comme la plupart des abbayes rénovées, on y trouve un restaurant et un dancing (le 13 ème) ouvert tous les Vendredi. Je garde un bon souvenir de la soirée passée à la nuit des Choeurs. En fin d'été, à la lueur de la nuit, avec ses jeux de lumières artificielles faisant revivre les murs et les âmes d'autrefois. Dans la commune (Sart Dames Avelines) il y a le harras car les gens sont fans de chevaux et équitation.Le golf bien sûr, on est dans le Brabant! Hum-hum!!Mais j'aime bien le golf!Non-pas pour y jouer mais pour m'y promener. Marbais est calme,la région est plus isolée que Floreffe et une voiture est nécessaire à qui ne veut pas vivre en hermitte ou homme des bois. Pour le vélo,vive Floreffe! Toute mon enfance et mon adolescence j'ai roulé, roulé etencore roulé sur le hallage, vers Mauditienne,jusqu'à Namur, à Franière. M'étirant les muscles jusque à la cour verte du Séminaire. Ici, à Marbais et Villers La ville je rêve plutôt d'un vélo à moteur et mieux vaut porter un casque. Donc, faire du vélo à Floreffe me manque énormément. Quand j'y retourne j'ai toujours ce même plaisir et bien-être à me promener le long de la Sambre. Oui, j'aime l'eau, ca me calme.Il y a bien la Thyle mais c'est un peu réduit pour y trouver pareil plaisir qu'à Floreffe. Par-contre, à Marbais, c'est le pied pour dormir tellement il fait calme. Si j'adore le calme et le bruissement des arbres que je trouve en me promenant dans les bois alentours, le calme du village me rend parfois mélancolique. Les mentalités sont différentes selon les régions! Ici,à Marbais, c'est un mélange d'esprit"Brabant Wallon et Hainaut" puisque ce village est le dernier du Brabant Wallon avant le Hainaut.La Chaussée de Nivelles (ancienne route Namur-Nivelles)  se trouve 400 mètres plus haut que chez moi. Chez moi, c'est le Brabant Wallon et de l'autre côté de la chaussée c'est le Hainaut avec les villages de Brye, Wagnelée, Villers-Perwin, Saint-Amand,........ La communede Villers La Ville permet de se rendre facilement (en voiture) à Waterloo, Wavre, Gembloux, Gosselies, Charleroi, Namur et bien-sûr Floreffe! Mais qu'est-ce que ca revient cher une voiture! Mais, qu'est ce que cela pollue une voiture! Nous vivons dans des boites:cloisonnés dans nos voitures, isolés devant l'écran de l'ordi et envoyant des sms au lieu d'aller boire le café chez le voisin.

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :




    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :