• 7. Le 28 novembre 1922

    LE VOYAGE D’ARTHUR LIENART EN CHINE (7)

     

    LE 28 NOVEMBRE 1922

      

    Le lendemain à 7 heures, nous sommes sur pied. Le temps est clair : il a gelé et il fait plus calme. Nous prenons une tasse de café et nous voilà en route.

    Puisqu'on s'était dérangé pour visiter Spalato, bâtie par Dioclétien (1) au 3ème siècle, il fallait bien se décider. Nous visitons ce qui est à visiter de l'ancien palais de Dioclétien (2), le persécuteur de la chrétienneté. C'est un énorme bastion rectangulaire qui abrite présentement cinq mille personnes. C'est une robuste construction romaine. La Porte d'or qui en donne l'accès conduit sur une grande place où, au fond à gauche, il y a un magnifique campanile, transformé en église. Une très belle tour a été construite en style roman.


    Liste des articles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Spalato, la Porte d'or.

     

    Spalato, temple d'Esculape et le campanile Liste des articles

     

    Au devant se trouvent dans un état bien conservé des arcades supportées par des colonnes en marbre. En face, il y a ce qu'on appelle un baptistère transformé en chapelle à la Sainte Vierge. Il servait du temps des Romains d'autel pour les sacrifices païens.

     

    Liste des articles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Spalato, le baptistère de Saint Jean

     

     

    Ces monuments sont merveilleux en fait de sculptures et de travail du marbre, aussi l'église renferme de magnifiques peintures. Ses autels et sa chaire de vérité sont en marbre sculpté. 

     

    Ici, tout près de Spalato, à 3/4 d'heure du lieu où le bateau est amarré, il y a une autre ville romaine fondée par le terrible empereur romain, Salona (3). Plus petite, mais non moins souriante que Spalato. De ces opulents palais, de cette grandeur sans borne, il ne reste aujourd'hui que des ruines. Cependant, il faut le reconnaître, les Romains étaient de grands génies, mais ces malheureux par leur ambition se sont fourvoyés et de leur opulente grandeur à la décadence, il n'y avait qu'un pas.

     

    Le grand Dioclétien voulut s'immortaliser. Il voulut, non pas égaliser le Christ mais le dominer, le supprimer, lui et ses adeptes. Il voulut et il y travailla beaucoup à ce que le Christ et sa doctrine passe à l'oubli. Il s'y déploya avec rage et malgré sa fureur, sa cruauté, malgré sa grandeur, sa magnificence, ses palais et malgré tout, Dioclétien a passé. Des grandeurs et splendeurs, il reste quelques fragments et la Chaire de Pierre, ce roc inébranlable sur lequel l'édifice du christianisme est établi, reste debout et du haut de cette même Chaire où Pierre et ses successeurs eux aussi ont disparu, il règne toujours un digne successeur et représentant du Christ (4), et plus que jamais, le roc est solide. Les rênes qui conduisent la barque sont puissantes et jamais celle-ci ne chavirera. Tandis que le grand Dioclétien lui aussi a été remplacé mais son oeuvre néfaste était morte avant d'avoir vu le jour. Tout démontre que l'oeuvre de Dieu Créateur est grande et sublime et que tout existe par lui, et rien n'existe sans lui (5). 

     

     

    Liste des articles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vers 9 heures du matin, nous quittons Spalato en voiture pour rentrer au bateau. Le travail n'a toujours pas repris. Durant la soirée, il y a eu du 'grabuge' sous la violence de la rafale. Une borne d'amarre a cédé et il a fallu dare-dare amarrer solidement le bateau et quadrupler ses amarres.

     

    Les antennes de la T.S.F. (6) ont été emportées par le vent. Nous arrivons vers 10 heures au bateau. Il faut le temps de placer la passerelle pour monter à bord. On prévient le docteur que le commandant n'est pas bien. Sitôt la passerelle placée, celui-ci monte à la cabine du commandant et le trouve très mal : une congestion. Soins, piqûres, etc... n'y font rien et à 11 heures, celui-ci rend le dernier soupir.

     

    Le matin, il était resté au lit et avait reçu ses officiers avec qui il s'était entretenu... Mais étant prédisposé à la congestion, il s'est éteint doucement sans souffrance en moins d'une heure de temps. La consternation fut générale.

     

    Liste des articles

     

    En signe de deuil, le navire baisse ses pavillons à mi-hauteur. Tous les navires amarrés dans le port l'imitèrent. Impossible de communiquer avec la direction de la compagnie, la T.S.F. étant arrachée.

     

    C'est de Spalato qu'on télégraphie et ce ne fut que le lendemain qu'on connût la décision : le corps du commandant serait placé provisoirement dans la mortuaire du cimetière ce 29 novembre où un navire de la Compagnie de Trieste viendrait le prendre pour le ramener dans sa ville natale. Il était célibataire.

     

     ___________________________________________________________________________

     

    NOTES

     

    (1) Dioclétien, en latin Caius Aurelius Valerius Diocles Diocletianus est né près de Salona en 245 après Jésus-Christ. Il est proclamé empereur en 284 et entreprend une vaste réforme administrative, militaire, judiciaire et monétaire. Il persécute les chrétiens à partir de 303. Il adbique en 305 et se retire à Salona où il meurt en 313.

     

     

    Liste des articles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    (2) Le palais de Dioclétien à Spalato est un vaste ensemble palatial rectangulaire, dont les anciens habitants de Salona firent à partir du 7ème siècle le noyau d'une nouvelle ville. Les débuts de la construction de ce palais remontent au début du 4ème siècle.

     

     

    Liste des articles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    (3) Salona, aujourd'hui Solin est l'ancienne capitale de la province romaine de Dalmatie. Elle est située dans la banlieue de Split. On peut y voir d'importants vestiges romains et paléochrétiens.

     

    Liste des articles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    (4) La Chaire de Pierre, c'est bien sûr la succession du Christ assurée d'abord par Saint Pierre et ensuite par les nombreux papes. Pour la petite histoire, notons que l'année 1922 voit le pontificat de deux papes : celui de Benoît XV (1914-1922) et celui de Pie XI (1922-1939). Ajoutons aussi que six papes se succèdent durant la vie d'Arthur...

     

    Liste des articles Liste des articles

     

     

     

     

     

     

     

     Pie XI

     


     

     

    Benoît XV

     

     

    (5) Et voilà Arthur qui s'emporte dans une longue et vibrante plaidoirie en faveur de la religion catholique ! Vous comprendrez aisément que dans la famille de mon grand-père, on ne discutait pas les principes religieux... On les appliquait... un point, c'est tout !

     

     

    (6) La T.S.F. est une abréviation qui a quelque peu vieilli : elle désigne la télégraphie ou la téléphonie sans fil... Pour faire moins compliqué, il s'agit de la radio

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :